Statistiques

Date de création : 29.11.2008
Dernière mise à jour : 30.07.2014
2416articles


Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Images
Bonjour, Shalom, Salam

Je me présente Leylaloukoum.Nathalie est mon vrai prènom et en musulmane LEYLA.Jsuis Française,convertie à l'islam depuis 1992.Mon blog vous faire découvrir ALLAH L'Unique DIEU (Le Glorifié)et Son Prophète Mohammed(B. et paix sur lui)Le Coran.La Religion que l'on doit suivre est L'Islam,le chemin vers ALLAH.AMIN

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A Ma conversion à l'ISLAM (7)
· A ma présentation blog (31)
· A Me contacter par e-mail (2)
· A mes autres blogs (5)
· A pour les visiteurs sans e-mail (2)
· Abonnement NEWSLETTER (4)
· AIDE de leylastuceblog.centerblog.net (3)
· ALERTE A FAIRE SUIVRE (3)
· Anniversaire de mon blog MERCI (8)
· Articles actualité (22)
· Belles images (55)
· Blagues MDR (2)
· Blog de soeurs et frères musulmans (14)
· Blog marifa ROSE DU SAVOIR (2)
· Cado anniversaire amies(is) (5)
· CADO d'amitié pour vous (33)
· Cado pour mes soeurs et amies (is) (17)
· Cado reçu de mes amies , amis MERCI (12)
· Chef d'oeuvre de mon fils (3)
· COUP DE GUEULE et sujets débat (25)
· DROITS DES ENFANTS (1)
· FACEBOOK Leylaloukoum (3)
· Fêtes et journées diverses (16)
· Films vu au cinéma (1)
· Gifs animaux (4)
· Gifs Année (3)
· Gifs belle fleurs (11)
· Gifs cochon (3)
· Gifs divers (81)
· Gifs drapeau TURK (2)
· Gifs femmes orientales (20)
· Gifs fleurs (17)
· Gifs humour (1)
· Hommage à SUPER NANNY (1)
· Hommage aux célébrités décédés (2)
· ISLAM / 10 commandements (4)
· ISLAM / 40 Règles la religion amour (6)
· ISLAM / 5 éléments sur la TERRE (3)
· ISLAM / 5 PILIERS de L'Islam (7)
· ISLAM / 99 Noms d'ALLAH (111)
· ISLAM / A LIRE et TOUT SAVOIR (169)
· ISLAM / A PORC INTERDIT pourquoi ? (3)
· ISLAM / ALCOOL INTERDIT pourquoi ? (1)
· ISLAM / Amour D'ALLAH (2)
· ISLAM / Anges (1)
· ISLAM / Annuaire Musulman Francophone (1)
· ISLAM / Antéchrist - El Messih Dadjal (1)
· ISLAM / Apprendre l'Arabe (5)
· ISLAM / Arabe Langue (2)
· ISLAM / Calligraphie (11)
· ISLAM / Carte RAMADAN (2)
· ISLAM / Célébrités convertis (1)
· ISLAM / Chirurgie Esthétique (1)
· ISLAM / CITATION Islam et diverses (102)
· ISLAM / citations TURC (5)
· ISLAM / citations, histoires (17)
· ISLAM / Coeur blanc et le coeur noir (2)
· ISLAM / Contes SOUFIS (3)
· ISLAM / CONVERTION A L'ISLAM (21)
· ISLAM / Corps Les parties (3)
· ISLAM / Corps Organes dons greffes (1)
· ISLAM / Couple (3)
· ISLAM / Document sur l'ISLAM (1)
· ISLAM / DON ORGANES (1)
· ISLAM / DU'A invocations (15)
· ISLAM / ENFANTS activités et coloriage (13)
· ISLAM / ENFANTS COLORIAGE sur l'islam (13)
· ISLAM / Famille musulmane (1)
· ISLAM / FamilleMusulmane.com (2)
· ISLAM / Faux messie al-dajjâl (1)
· ISLAM / fêtes religieuse de l'islam (22)
· ISLAM / FILM " Le Messager " (2)
· ISLAM / Fin du Monde (1)
· ISLAM / Fond d'écran islam et divers (65)
· ISLAM / gifs ALLAH et image (67)
· ISLAM / gifs bismillah,alhamdoulillah (19)
· ISLAM / gifs INSALLAH (4)
· ISLAM / gifs islam (45)
· ISLAM / gifs Mecque kaaba (8)
· ISLAM / gifs mosquée (5)
· ISLAM / gifs paix (4)
· ISLAM / gifs prénom arabe (lien) (2)
· ISLAM / gifs ramadan (5)
· ISLAM / gifs sur la nature (2)
· ISLAM / Hadiths (18)
· ISLAM / HALAL (info) (4)
· ISLAM / Hammam (1)
· ISLAM / Histoire à méditer (50)
· ISLAM / image de l'ORIENT masallah (1)
· ISLAM / Images miracle d'ALLAH (3)
· ISLAM / IMANE MAGAZINE (3)
· ISLAM / ISLAMOPEDIE encyclopédie (1)
· ISLAM / Jeux sur l'Islam (2)
· ISLAM / KU'RAN * CORAN (15)
· ISLAM / KU'RAN * Sourates CORAN (43)
· ISLAM / L'enfant (2)
· ISLAM / L'homme en islam (2)
· ISLAM / La femme (15)
· ISLAM / LA SEXUALITE en Islam (9)
· ISLAM / Le repentir (1)
· ISLAM / LIBRAIRIE ISLAM achats Livres (3)
· ISLAM / liste de livres que j'ai lu aimé (6)
· ISLAM / Livres divers (3)
· ISLAM / Logiciel pr ezan azan prière.. (1)
· ISLAM / Mariage (condition) (5)
· ISLAM / MECQUE KAABA (50)
· ISLAM / Melvana Rumi (13)
· ISLAM / mes créations Gifs et images (298)
· ISLAM / mes Poèmes pensées (73)
· ISLAM / mes Sondages , VOTER !! (5)
· ISLAM / Monothéisme : Les 3 religions (6)
· ISLAM / Mort, la tombe (1)
· ISLAM / NI PUTES NI SOUMISES (1)
· ISLAM / PAIX (4)
· ISLAM / Paradis Al Janah / Enfer (6)
· ISLAM / paysage oriental (4)
· ISLAM / photos (16)
· ISLAM / Phrase du jour (4)
· ISLAM / PLANETE BLEUE MASALLAH (12)
· ISLAM / Poèmes (32)
· ISLAM / Poètes musulmans (14)
· ISLAM / PRATIQUE INFOS (1)
· ISLAM / prénom oriental (2)
· ISLAM / Prénoms ARABE (signification) (15)
· ISLAM / Prière (30)
· ISLAM / Prière 2 (18)
· ISLAM / Prophète ABRAHAM (Ibrahim (PBSL) (1)
· ISLAM / Prophète Jésus ( Issa (PBSL) (8)
· ISLAM / Prophète MOHAMMED (S.A.W.) (33)
· ISLAM / Prophète Moussa (Moïse (PBSL) (2)
· ISLAM / Prophète Noé ( Nuh (PBSL) (1)
· ISLAM / Prophète Salomon(PBSL) (1)
· ISLAM / Prophète YUSUF (Joseph(PBSL) (1)
· ISLAM / Proverbes Arabes et divers (2)
· ISLAM / RACISME dites Non (6)
· ISLAM / Ramadan (13)
· ISLAM / Rappels (3)
· ISLAM / SCIENCE et EVOLUTION (1)
· ISLAM / SECOURS ISLAMIQUE (2)
· ISLAM / SILENCE DES MOSQUEES (3)
· ISLAM / Site officiel SILENCE MOSQUEES (5)
· ISLAM / SITE POUR ENFANTS et ADULTES (5)
· ISLAM / Site vêtements musulmanes (1)
· ISLAM / Sites ISLAM (22)
· ISLAM / SULTANS (2)
· ISLAM / TATOUAGE AU HENNE (1)
· ISLAM / TERRORISME (1)
· ISLAM / TESTAMENT (1)
· ISLAM / TRADUCTION LANGUE (1)
· ISLAM / Turquie (9)
· ISLAM / vidéo you tube (33)
· ISLAM / VOCABULAIRE ARABE=FRANCAIS (6)
· ISLAM / Vos Questions c'est ici ! (11)
· ISLAM / votre prénom en arabe (5)
· Mes créas diaporama (8)
· Mes vacances (4)
· Message divers (25)
· Message pour vous (74)
· Messages reçu (29)
· Mon enfant (4)
· Paroles de chanson (divers) (16)
· Pour ma chienne calinette (décédée) (1)
· Pour mes 2 loukoums ( mari et fils) (11)
· Pour papa le premier homme de ma vie (1)
· Sites peinture (10)
· Sites préférés (5)
· Top des blog 1 er place (3)
· Vidéo musique en turc (8)
· Z dessin commentaires (21)
· ZEN RADIO (1)

Derniers commentaires JAMAIS SEULE
1-amour-allah.jpg
Blogs et sites préférés

· 00 Apprendre l'arabe en ligne
· 01 UnRappel.com
· 02 france-hajj.fr
· 03 La grande Mosquée de Paris
· 04 site officiel : Silence des mosquées
· 05 écouter Le Coran en entier
· Apprendre l'ARABE (marocain)
· blog action-islamique
· blog audreyvial
· blog coeurdemusulmane

Voir plus


ALLAH EST PARFAIT
islam-images.jpg
Articles les plus lus

· En suivant le lien rouge VOIR LA MECQUE EN DIRECT 7/7jrs
· alphabet arabe
· un message d'amitié
· plein d'images du miracle d'ALLAH MASALLAH
· VOIR LA MECQUE KAABA en direct MASALLAH

· Allez sur le site pour écrire votre prénom en Arabe(lien)
· j'aime ALLAH
· Bismillah au Nom d'Allah
· VOIR LA MECQUE EN DIRECT ET ECOUTER !
· Sourate AL-FATIHA
· LA ILAHA ILA ALLAH MOHAMMED RASSOUL ALLAH
· belle citation , pour un Bon week-end à vous toutes et tous
· POURQUOI MANGER HALLAL (licite)et ce qui est interdit !!
· LE PÈLERINAGE À LA MECQUE
· LE PORC interdit pour un musulman POURQUOI ? explications :

Voir plus 

facebook-leylaloukoum
facebook-leylaloukoum.jpg
Rechercher
Allah-soubhALLAH
allah-soubh-ALLAH-GScint_0472e62d49.gif
Thèmes

99 noms allah aimer allah amis amitié amour anges animaux argent article background belle

Allah est le refuge
refuge-allah-contre-satan.jpg

ISLAM / citations, histoires

Mes frères et soeurs Votre vie est précieuse...

Publié le 09/03/2014 à 17:55 par leylaloukoum Tags : cadeaux vie argent
Mes frères et soeurs Votre vie est précieuse...

Votre vie est précieuse,

ne la gâchez pas en souffrances inutiles 

 

"Imaginez que chaque matin,

une banque vous ouvre un compte de 86 400 €.

Simplement, il y a deux règles à respecter.

 

- Première règle :

Tout ce que vous n’avez pas dépensé dans la journée

vous est enlevé le soir.

Vous ne pouvez pas tricher,

vous ne pouvez pas virer cet argent

sur un autre compte, vous ne pouvez que le dépenser.

Mais chaque matin au réveil la banque

vous rouvre un nouveau compte,

avec à nouveau 86 400 € pour la journée.

 

- Deuxième règle :

La banque peut interrompre ce « jeu » sans préavis;

à n’importe quel moment elle peut vous dire

que c’est fini, qu’elle ferme le compte

et qu’il n’y en aura pas d’autre.

Que feriez-vous ?

A mon avis,

vous dépenseriez chaque euro à vous faire plaisir,

et à offrir quantité de cadeaux aux gens

que vous aimez.

Vous feriez en sorte d’utiliser chaque euro

pour apporter du bonheur dans votre vie

et dans celle de ceux qui vous entourent.

 

 

Cette banque magique,

nous l’avons tous,

c’est le temps !

Chaque matin au réveil,

nous sommes crédités de 86 400 secondes de vie

pour la journée,

et lorsque nous nous endormons le soir,

il n’y a pas de report.

Ce qui n’a pas été vécu dans la journée est perdu,

hier vient de passer.

Chaque matin cette magie recommence.

Nous jouons avec cette règle incontournable :

La banque peut fermer notre compte

à n’importe quel moment, sans aucun préavis.

 

A tout moment la vie peut s’arrêter.

 

Alors… que faisons-nous

de nos 86 400 secondes quotidiennes ?"



LE TEMPS FAIT OUBLIER LES DOULEURS

Publié le 16/02/2014 à 16:00 par leylaloukoum Tags : coeur heureux dieu nuit citation islam moi
LE TEMPS FAIT OUBLIER LES DOULEURS

Si le coeur est saint ..

La parole sera sage !  

Iman Ali 

 

Le temps fait oublier les douleurs,

éteint les vengeances,

apaise la colère et étouffe la haine ;

alors le passé est comme

                    s’il n’eût jamais existé.                                        

  Citation de Ibn Sînâ

 

 

Aujourd'hui, j'ai parachevé votre religion

et vous ai accordé mon entier bienfait.

J'agrée pour vous l'Islam,comme religion. 

coran, V, 3

*****

Citations de Coran 

Proverbes arabes: 

 

* Il y a deux sortes de gens :

ceux qui peuvent être heureux

et ne le sont pas, et ceux qui cherchent

le bonheur sans le trouver.

 

* Chercher à se justifier

quand on n'est pas coupable, c'est s'accuser.

 

* Dans la nuit noire, sur la pierre noire,

une fourmi noire. Dieu la voit.

 

*Le mot que tu retiens entre tes lèvres

est ton esclave. Celui que tu prononces est ton maître.

 

*Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien ;

si tu possèdes peu, donne de ton coeur.

*****

- « Je suis tel que Mon serviteur M'imagine

et Je suis avec lui lorsqu'il M'invoque :

s'il se souvient de Moi en lui-même,

Je Me souviens de lui en Moi-même ;

s'il se souvient de Moi dans une assemblée ,

Je Me souviens de lui dans une assemblée

plus noble encore ;

s'il se rapproche de Moi d'un empan,

Je Me rapproche de lui d'une coudée ;

s'il se rapproche de Moi d'une coudée,

Je Me rapproche de lui d'une brasse ;

s'il vient à Moi en marchant,

Je vais à lui en toute hâte ».

 

 

Hadith rapporté par al-Boukhârî. 

Et rappelle; car le rappel profite aux croyants

Publié le 16/02/2014 à 15:44 par leylaloukoum Tags : blog centerblog
Et rappelle; car le rappel profite aux croyants

AMINE

provient du blog de ma soeur : 

http://khadijamine.centerblog.net/

La plus grande épreuve de la vie

Publié le 23/12/2013 à 22:00 par leylaloukoum Tags : vie belle mort citation
La plus grande épreuve de la vie

La plus grande épreuve de la vie 

c'est la vie elle-même. 

Vivre c'est survivre. 

Tu luttes pour être comme pour avoir.

Tu te bats, tu combats, tu encaisses, tu subis. 

Tu as mal, tu souffres, tu pleures,

tu craques, tu es anéanti(e). 

Parfois, tu es haché(e), pulvérisé(e), broyé(e).

 

Tu ne le montres pas. 

Tu caches ton affliction, tu voiles tes larmes. 

Ton apparence et ta réalité

sont si diamétralement opposées.

 Certaines souffrances sont lisibles, 

D'autres sont invisibles, voire indétectables.

 

Quand tu souffres, tu montres 

toute ta vulnérabilité ou toute ta force.

Cependant, dis-toi bien que la souffrance 

est en elle-même une école, une belle éducation. 

C'est quand tu es éprouvé, 

c'est quand tu essuies un refus,

c'est quand tu es victime, 

C'est quand une épreuve te ronge 

ou qu'un malheur t'accable que tu réfléchis,

apprends et comprends.

 

C'est alors que tu changes, rectifies, 

décides de vivre autrement. 

Tu t'armes, en d'autres mots.

 

*****

 

Omar ibn Al-Khattab Radhia Allahou anhou a dit:

 

''Jamais un malheur ne m'a frappé 

sans que je remercie Allah pour quatre choses :

 

1) le fait que l'épreuve n'ait été plus grave, 

 

2) le fait que l'épreuve ne concerne pas ma religion, 

 

3) le fait que je serai rétribué pour l'avoir endurée, 

et en pensant que rien ne compte

après la mort du Prophète saws. 

 

4) je ne me soucie pas si je me réveille

en état de suffisance 

ou de privation de joie ou de malheur, 

tant que je me suis réveillé Musulmane.

 

Alhamdoulillah 

 

Fi Amanillah

_________________ooo__________oooo
________________oooo___o______oooo
________________oooo___oo_____oooo
________________oooo___ooo____oooo
________________oooo___oooo___oooo
__ooooooooo_____oooo___oooo___oooo
_ooooooooooo____ooo____oooo___oooo
ooooooooooooo___oo_o___oooo___oooo
ooooo____oooo___o_oo___oooo___oooo
oooo_____oooo____ooo___oooo____ooo
ooooo____oooo___oooo____ooo___o_oo
ooooooooooooo____ooo___o_oo___oo_o
_oooooooooooo___o_oo___oo_o___ooo_
__ooooooooooo___oo_o___ooo____oooo
_________oooo___ooo____oooo___oooo
_________oooo___oooo___oooo___oooo
_________oooo___oooo___oooo___oooo
_________oooo___oooo___oooo___oooo
_________oooooooooooooooooo___oooo
_________oooooooooooooooooo___oooo
__________oooooooooooooooo____oooo
___________oooooooooooooo_____oooo
______________________________oooo
______________________________ooo_
______________________________oo__
______________________________o___

BELLE HISTOIRE La kaa'ba et L'éléphant (1)

Publié le 18/10/2013 à 23:43 par leylaloukoum Tags : homme bonne chez mer histoire dieu cadeau nuit oiseaux cadeaux
BELLE HISTOIRE La kaa'ba et L'éléphant (1)

Exégèse de la sourate L'Eléphant

Ibn Kathîr 

 

{N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l'Eléphant. N'a-t-il pas rendu leur ruse complètement vaine ? Et envoyé sur eux des oiseaux par volées, qui leur lançaient des pierres d'argile? Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée}. (105/1-5)

 

II s'agit ici de l'une des faveurs de Dieu aux Kouraychites. Il les sauva du peuple de l'Eléphant qui tenta de détruire la Kaaba et effacer toute trace d'elle. Dieu détruisit ce peuple, fit échouer son plan et rendit tous ses efforts vains et l'obligea à rebrousser chemin.

 

Ces gens étaient des chrétiens et, par conséquent, leur religion était plus proche à la vraie religion que celle des idolâtres de Kouraych. Or, la défaite de ces gens n'était qu'un moyen de préparer les idolâtres de l'avènement du Messager de Dieu , car il naquit cette même année selon les estimations les plus fondées. C'était comme si le destin leur disait : Nous n'allons pas vous aider, 0 peuple de Kouraych parce que votre statut est supérieur à celui des Ethiopiens (abyssiniens), en fait, nous vous aidons afin de défendre la vieille Maison (la Kaaba) que Nous allons honorer et vénérer en envoyant le Prophète illettré, Mohammed () le dernier des Prophètes".

 

Résumé de l'histoire des gens de l'Eléphant

 

C'est l'histoire du peuple de l'Eléphant que nous allons voir en résumé. Nous l'avons déjà cité au cours de notre discussion du récit du peuple d'Al-Oukhdoud (les gens du fossé). Nous avons vu que Thou Nouwâs, le dernier des rois de la dynastie de Himyar était un polythéiste, il ordonna le massacre des gens d'Al-Oukhdoud qui étaient des chrétiens et dont le nombre atteignait environ vingt mille personnes. Ils furent tous tués, mais un seul homme put s'échapper. Il s'appelait Daws Thaalabân. Il prit la fuite vers la région d'Ach-Châm et se rendit auprès de César, l'empereur de la région qui était aussi un chrétien. Ce dernier adressa un au Négus, l'empereur d'Abyssinie qui était plus proche du pays de l'homme. Le Négus envoya avec lui une armée de chrétiens dirigée par deux gouverneurs : Aryât et Abraha Ibn As-Sabâh Abou Yaksoum.

 

L'armée entra au Yémen et investit les maisons à l'affût du roi de Himyar (Thou Nouwâs). Thou Nouwâs mourut noyé dans la mer. Après cela, le Yémen fut gouverné par les Abyssiniens avec Aryât et Abraha comme ses gouverneurs. Cependant, les deux hommes étaient en désaccord constant sur tant de questions et ne cessaient, par conséquent de se battre et de recourir au conflit armé. En fin de compte, l'un dit à l'autre :

 

"Il n'y a plus de raison pour que nos deux armées se battent. Je propose donc un duel entre nous deux et celui qui tue l'autre gouvernera seul le Yémen".

 

L'autre accepta le défi et le duel eut lieu. Il y avait un canal d'eau derrière chacun d'eux pour les empêcher de fuir dans le combat. Finalement, Aryât eut le dessus sur Abraha en le frappant avec son épée coupant ainsi son nez et sa bouche et une partie de son visage. Cependant, Atawdah, le gardien d'Abraha, attaqua Aryât et le tua. Ainsi, Abraha retourna blessé au Yémen où il fut soigné de ses blessures. Il devint ainsi le gouverneur de l'armée abyssinienne au Yémen.

 

Le Négus d'Abyssinie adressa un à Abraha lui reprochant ces événements (le duel qui l'opposa à Aryât) dans un ton plein de menace, il jura aussi de fouler le sol du Yémen lui-même et de le scalper. Abraha envoya un messager avec des cadeaux et des objets précieux pour apaiser sa colère ainsi qu'un sac plein de terre pris du sol du Yémen et une mèche de ses cheveux. Dans une lettre, il dit au roi :

 

"Que le roi foule le sol du Yémen afin qu'il honore son serment et voici une mèche de mes cheveux que j'envoie avec cette lettre".

 

Quand le Négus reçut cette lettre, il fut content d'Abraha et lui accorda son approbation sur ce qu'il avait fait. Ensuite, Abraha écrivit au Négus l'informant qu'il allait construire une église pour lui au Yémen qui n'avait pas de précédent. Ainsi, il se mit à construire l'église dans la cité de San'a. Elle fut d'une grande beauté qu'il orna de toute sorte de décorations.

 

Les Arabes l'appelaient Al-Kolayyas du fait de sa grande hauteur, si une personne tentait de regarder son toit, elle devait se pencher vers l'arrière et risquait de faire tomber son turban. Ensuite, Abraha Al-Achram décida de contraindre les Arabes de se rendre en pèlerinage à cette magnifique église tout comme ils se rendaient en pèlerinage à la Kaaba à Makka. Il annonça cette décision dans tout le royaume du Yémen, mais elle fut rejetée par les tribus arabes de Adnân et Kabtân. Les Kouraychites étaient furieux à tel point que l'un d'eux se rendit à l'église la nuit et y fit ses besoins naturels avant de prendre la fuite. Quand les gardiens de l'église informèrent le roi Abraha de l'incident en lui disant :

 

"Un Kouraychite a fait cela pour exprimer sa colère pour leur Maison que tu veux remplacer par cette église", il jura de marcher sur la Maison de Makka et de la détruire pierre parpierre.

 

Moukâtil Ibn Soulaymân raconta qu'un groupe de jeunes hommes Kouraychites entrèrent dans l'église et allumèrent un feu pendant une journée durant laquelle le vent soufflait très fort. L'église prit feu et s'écroula au sol. Par conséquent, Abraha se mit à préparer une puissante armée pour une expédition contre Makka. Il prit un grand éléphant avec lui au nom de Mahmoud qu'il avait reçu en cadeau du Négus. On dit aussi qu'il avait huit autres éléphants, certains avançaient le chiffre de douze en plus du grand éléphant Mahmoud, Dieu a le meilleur savoir.

 

Abraha avait l'intention d'utiliser l'éléphant pour démolir la Kaaba. Il avait planifié de placer des chaînes autour des fondements de la Kaaba et d'attacher les autres bouts autour du cou de l'éléphant, puis, il ferait avancer l'éléphant afin de tirer et démolir l'édifice d'un seul coup.

 

Quand les Arabes prirent connaissance de l'expédition, ils se rendirent compte que la situation était très grave, car ils estimaient qu'il était de leur devoir de défendre la Maison sacrée et de repousser toute attaque contre elle. Ainsi, le plus noble du peuple du Yémen et le chef le plus influent partit à sa rencontre. Il s'appelait Thou Nafr. Il appela son peuple et tous les Arabes, susceptibles d'entendre son appel, de partir en guerre contre Abraha afin de défendre la Maison Sacrée et d'empêcher Abraha de la démolir. Le peuple répondit à son appel et se lança contre l'armée d'Abraha pour l'arrêter, mais les Arabes furent battus dans la bataille. Ce fut la volonté de Dieu et Son plan d'honorer et de vénérer la Kaaba. Thou Nafr fut capturé et pris en tant que prisonnier par l'armée d'Abraha.

 

L'armée poursuivit son chemin jusqu'à la terre de Khath'am où elle dut confronter Noufayl Ibn Habib AI-Khath'arni et son peuple, les tribus de Chahrân et Nâhis. Mais, ils furent battus par Abraha qui emprisonna Noufayl Ibn Habib. Au début, Ilvoulait le tuer, mais il le pardonna et se servit de lui comme guide afin de lui montrer le chemin du Hijâz.

 

Quand ils s'approchèrent de la région de Tâïf, le peuple de Thakîf partit à la rencontre d'Abraha dans une tentative d'apaiser sa colère, car les gens craignaient pour un lieu de culte qu'ils appelaient Al-Lât. Abraha les traita avec de bonnes manières et ils envoyèrent un homme, du nom d'Abi Righâl, avec lui pour lui servir de guide. Quand ils atteignirent un lieu qui s'appelait Al-Moghammas, tout près de Makka, ils campèrent. Ensuite, des troupes furent envoyées pour capturer les chameaux et les troupeaux des habitants de Makka, ce qui fut fait. Parmi les troupeaux capturés, il y avait deux cents chameaux qui appartenaient à Abdoul-Mottalib. Le chef de cette expédition s'appelait Al-Aswad Ibn Mafsoud.

 

Selon les récits d'ibn lshâq, les Arabes avaient pour habitude de le satiriser à cause du rôle qu'il joua lors de cette expédition militaire historique.

 

Ensuite, Abraha envoya un émissaire du nom de Honâtah Al-Himyari le chargeant d'investir Makka et de lui apporter la tête de Kouraych. Il l'ordonna aussi de l'informer que le roi ne combattrait pas les habitants de Makka à moins qu'ils tentent de l'empècher de détruire la Kaaba. Honâtah partit vers la cité pour exécuter les ordres qu'il avait reçus. Quand il y arriva, ii se rendit chez Abdil-Mottalib Ibn Hichâm à qui il transmit le d'Abraha.

 

Abdoul-Mottalib répondit :

 

"Par Dieu! Nous n'avons aucun désir de le combattre et nous ne sommes pas non plus en position de le faire. Celle-ci est la Maison sacrée de Dieu et la Maison de Son Elu, Abraham. Si Dieu veut l'empêcher (Abraha) de la détruire, elle est sa Maison et Son sanctuaire sacré. Mais, si Dieu veut le laisser s'approcher d'elle, par Dieu, nous n'avons aucun moyen pour l'empêcher de le faire".

 

Honâtah lui dit : "Viens avec moi".

 

Abdoul-Mottalib partit avec lui auprès d'Abraha.

 

Quand Abraha le vit, il fut impressionné par lui, car Abdoul-Mottalib était un homme grand de taille et avait une bonne parure. Abraha descendit de son siège et s'assit avec lui sur un tapis. Puis, il demanda à son interprète de lui dire : "Que veux-tu ?".

 

Abdoul-Mottalib répondit : "Je veux que le roi retourne mes chameaux qu'il a capturés, ils sont au nombre de deux cents".

 

Abraha dit à l'interprète de lui dire : "Je suis impressionné par toi au moment où je t'ai vu, mais maintenant je ne le suis plus après avoir parlé avec toi. Tu me demandes de te restituer tes deux cents chameaux et tu négliges la question de la Maison qui constitue le fondement de ta religion et de celle de tes ancêtres et que je suis venu pour détruire sans que tu n'en parles ?".

 

Abdoul-Mottalib lui dit : "Certes, Je suis le propriétaire des chameaux. Quant à la Maison, c'est son Seigneur qui la défend".

 

Abraha dit : "Rien ne m'empêche de la détruire".

 

Abdoul-Mottalib répondit : "Alors, fais-le".

 

On dit qu'un nombre de chefs de tribus arabes accompagna Abdoul-Mottalib et chacun d'eux offrit à Abraha le tiers des biens de la tribu de Tihâma pour qu'il renonce de détruire la Maison, mais il refusa et restitua les chameaux de Abdoul-Mottalib. Ce dernier retourna à son peuple et l'ordonna de quitter Makka pour chercher refuge dans les montagnes de crainte d'un éventuel excès de la part de l'armée d'Abraha contre les gens. Ensuite, il prit l'anneau métallique de la porte de la Kaaba par la main avec d'autres notables de Makka et supplièrent Dieu de leur accorder la victoire sur Abraha et son armée.

 

Abdoul-Mottalib dit, en tenant l'anneau de la porte de la Kaaba :

 

"L'homme défend certes ses propriétés. Ô Seigneur ! Défends alors Ta propriété. Que demain leur croix et leur malice ne puissent point prendre le dessus sur Ton pouvoir".

 

Selon lbn Ishâq, Abdoul-Mottalib remit l'anneau de la porte de la Kaaba à sa place et quitta Makka avant de monter sur le sommet de la montagne. Moukâtil Ibn Soulaymân cita que les Kouraychites laissèrent cent chameaux attachés près de la Kaaba dans l'espoir que des soldats de l'armée s'empareront d'eux sans avoir le droit de le faire et seraient par conséquent, susceptibles de subir la vengeance de Dieu.

 

Le matin, Abraha mobilisa son armée pour investir la cité sacrée. L'éléphant Mahmoud fut préparé pour la démolition du sanctuaire et fut dirigé vers Makka. A ce moment-là, Noufayl

 

ibn Habib s'approcha de lui et le tint par l'oreille en lui disant : "Mets-toi à genou Mahmoud ! Puis, tourne-toi et retourne directement d'où tu es venu, car tu es dans la cité sacrée de Dieu". Puis, il relâcha l'oreille de l'éléphant qui se mit à genou. Noufayl se précipita vers les montagnes. Les hommes d'Abraha se mirent à frapper l'éléphant pour qu'il se lève, mais en vain. Ils le frappèrent sur la tête avec des instruments pointus et des bâtons à crochets pour le contraindre de se lever, mais il refusa.

BELLE HISTOIRE La kaa'ba et L'éléphant (2)

Publié le 18/10/2013 à 23:40 par leylaloukoum Tags : homme bonne chez mer histoire dieu cadeau nuit oiseaux cadeaux monde animaux hiver bébé chiens voyages poésie
BELLE HISTOIRE La kaa'ba et L'éléphant (2)

Puis, il le tournèrent en direction du Yémen et il se leva avant de commencer à marcher précipitamment. Ensuite, ils le tournèrent vers la région d'Ach-Châm, il fit de même, ils le tournèrent vers l'est et il fit de même, mais quand il le tournaient vers Makka, il se mettait à nouveau à genou.

 

Ensuite, Dieu envoya des oiseaux de la mer qui ressemblaient à des hirondelles et des hérons. Chaque oiseau portait une pierre de la taille d'un petit poix ou d'une lentille dans chaque griffe et dans le bec. Tous les soldats qui furent touchés par ces pierres périrent. Les autres soldats prirent la fuite dans la panique qui s'empara de l'armée en cherchant Noufayl pour qu'il leur montre le chemin de retour. Ce dernier se trouvait sur le sommet d'une montagne avec les Kouraychites et les Arabes du Hijàz observant ce qui se passait et le châtiment de Dieu que les gens de l'éléphant subissaient. Noufayl dit : "Où fuiront-ils quand leur poursuivant n'est autre que le vrai Dieu, l'Unique ? Abraha Al-Achram est battu et n'a pas pu sortir vainqueur".

 

Ibn Ishâq rapporta que Noufayl improvisa ces vers de poésie à ce moment-là. Il dit :

 

"N'avez-vous pas vécu avec un soutien continu. Nous vous avions privilégié avec un œil qui ne cesse de bouger le matin (en tant que guide sur le chemin).

 

Si vous l'avez vu, mais vous ne l'avez pas vu à côté du rocher couvrant la montagne que nous avons vue.

 

Alors, vous m'excuserez et vous louerez ce que j'ai fait et ne regretterez point ce qui a été perdu entre nous.

 

Ainsi tout le monde cherche à savoir où se trouve Noufayl, comme si je devais quelque chose aux abyssiniens".

 

Atâ Ibn Yasâr et d'autres disent que l'armée ne fut pas touchée dans sa totalité par le châtiment à cette heure de rétribution. Certains soldats furent tués sur-le-champ, alors que d'autres furent blessés en tentant de fuir. Abraha eut les membres brisés et succomba à ses blessures dans la terre de Khath'am.

 

Ibn Ishâq dit que les soldats partirent de Makka après avoir essuyé une défaite cuisante et qu'Abraha essuya de graves blessures dues aux jets de pierres. Ses hommes durent le transporter. Il perdit ses membres pièces par pièces jusqu'au retour à San'a. Quand ils arrivèrent, il ressemblait déjà à un bébé d'oiseau et ne rendit l'âme qu'une fois son cœur sorti de sa poitrine comme les gens le disaient.

 

Ibn Ishâq dit que quand Dieu envoya Mohammed () en tant que Son Messager, il ne cessa de rappeler les Kouraychites de cette faveur de Dieu, entre autres, qui les sauva de l'attaque des Abyssiniens. Après ces événements, les Kouraychites furent permis de demeurer sains et saufs dans la cité pour une période de temps.

 

Ainsi, Dieu (le Très-Haut) dit : {Nas-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l'Eléphant. N'a-t-il pas rendu leur ruse complètement vaine ? Et envoyé sur eux des oiseaux par volées, qui leur lançaient des pierres d'argile ? Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée}. (105 : 1-5)

 

II dit aussi : {A cause du pacte des Kouraych, De leur pacte (concernant) les voyages d'hiver et d'été. Qu'ils adorent donc le Seigneur de cette Maison (la Kaaba), qui les a nourris contre la faim et rassurés de la crainte} (106 :1-4)

 

c'est-à-dire que Dieu ne changerait pas leurs conditions, car Il voulait du bien pour eux à condition qu'ils L'acceptent.

 

Ibn Hichâm dit que le terme Abâbîl signifie par volées, car les Arabes ne parlaient pas d'un seul oiseau. Il dit aussi : "Quant au terme As-Sijjîl, Younous An-Nahwi et Abou Obayda m'informèrent que selon les Arabes, il signifie quelque chose de dur et solide".

 

Puis, il dit : "Certains commentateurs ont dit que ces deux termes sont en fait d'origine perse que les Arabes combinèrent en un seul mot. Le mot est donc composé de Sanj et Jîl, le premier signifie pierres, alors que le second signifie argile. Les rochers se composent de ces deux types : Pierres et argiles".

 

Il dit par ailleurs qu'Al-Asf sont les feuilles abandonnées après la récolte et que le singulier est Asfah [Ibn Hichâm : 1/51-56].

 

Hammâd Ibn Salama rapporta de Asim que Zirr relata que 'Abdoullah et Abou Salama Ibn Abdir-Rahmân disent que

 

"des oiseaux par volées"

 

signifie par groupe. Ibn Abbâs et Ad-Dahhâk disent tous les deux que le terme Abâbîl signifie que les oiseaux volaient par file, les uns derrière les autres. Al-Hasan Al-Basri dit qu'Abâbîl signifie par volées successives. Ibn Zayd, lui, dit qu'Abâbîl signifie différent venant de ci et de là, car les oiseaux venaient de tout part[At-Tabari : 24/605,606.21]. Al-Kasâï dit qu'il entendit des grammairiens dire qu'Abâbîl est le pluriel d'ibil.

 

Ibn Jarir rapporta qu'Ishâq Ibn Abdillah Ibn Al-Hârith Ibn Nawfal dit au sujet de ce verset

 

"Et envoyé sur eux des oiseaux par volées"

 

qu'il s'agit de groupes similaires de chameaux quand ils marchent en groupes [At-Tabari : 24/606l] . On rapporta aussi qu'Ibn Abbâs dit à ce sujet

 

"Et envoyé sur eux des oiseaux par volées"

 

qu'ils avaient des trompettes comme des becs d'oiseaux et des pattes comme celles des chiens [At-Tabari : 24/6072]. On rapporta aussi que Ikrima dit au sujet de ce verset

 

"des oiseaux par volées"

 

qu'ils étaient des oiseaux verts qui surgirent de la mer et qui avaient des têtes qui ressemblaient à celles des animaux prédateurs [At-Tabari : 24/607]. Pour sa part, Obayd Ibn Omayr commenta ce verset

 

"des oiseaux par volées"

 

en disant qu'ils étaient des oiseaux noirs qui venaient de la mer et qui avaient des pierres dans leurs becs et les griffes [At-Tabari : 24/607].

 

La chaîne de narrateurs de ces récits est authentique.

 

On rapporta que Obayd Ibn Omayr dit que quand Dieu voulut détruire les gens de l'Eléphant, il envoya sur eux des oiseaux qui venaient de la mer. Chaque oiseau tenait une pierre dans son bec. Ils se rassemblèrent en volées au-dessus des têtes des soldats et se mirent et jeter les pierres sur eux après avoir fait un cri effrayant. Toute pierre qui touchait un homme sur sa tête sortait par son derrière. C'est ainsi que chaque fois qu'une pierre touchait une partie du corps, elle sortait du côté opposé. Ensuite, Dieu envoya un vent violent qui intensifia les coups de pierres et leur donna plus de force. Ainsi, ils furent tous détruits.

 

Ensuite, Dieu (le Très-Haut) dit :

 

"Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée"

 

Saîd Ibn Joubayr dit que cela signifie de la paille que le commun des gens appelle Habbour en arabe. Saîd dit aussi qu'il s'agit des feuilles de blé [Ad-Dorroul-Manthour : 8/633]. Il dit que le terme Asf signifie paille et que Ma'koul se réfère aux feuilles séchées que l'on donne aux animaux. Al-Hasan Al-Basri dit la même chose. Ibn Abbâs dit qu'Al-Asf est la couverture de la graine qui ressemble à celle du blé [Al-Baghawi : 4/529]. Ibn Zayd dit qu'Al-Asf sont des feuilles de légumes. Quand les bêtes les consomment, elles les sécrètent en crottes [At-Tabari : 24/699.3].

 

La signification de cela est que Dieu détruisit et annihila ces gens tout en faisant échouer leur plan. Ils ne purent donc accomplir leur mission, et Dieu fit d'eux un amas de soldats en perdition et aucun d'eux ne put retourner chez lui pour raconter ce qui s'était passé hormis les blessés. Leur roi Abraha connut le même sort, son corps fut ouvert faisant ainsi dévoiler son cœur quand il arriva à San'a. Il informa les gens de son récit avant qu'il ne succombe à ses blessures. Son fils Yaksoum lui succéda, ce dernier fut suivi par son frère Masrouk Ibn Abraha. Ensuite, Sayf Thou Yazin Al-Himyari se rendit auprès de Chosroes le roi de Perse pour lui demander de l'aide contre les Abyssiniens.

 

Chosroes envoya une armée avec Sayf qui réussit à récupérer le Yémen et le ramener à la souveraineté des Arabes comme cela était le cas du temps de leurs ancêtres. Beaucoup de délégations arabes lui rendirent visite pour le féliciter à la suite de sa victoire [La biographie d'Ibn Hichâm : 1/96-103].

 

Nous avons cité auparavant, dans l'exégèse de la sourate de la victoire éclatante (Al-Fath) que quand le Messager de Dieu () s'approcha du col montagneux qui menait vers Makka le jour du traité d'Al-Houdaybiyya, sa chamelle s'agenouilla. Les gens tentèrent en vain de la forcer à se lever. Ils dirent donc que la chamelle Al-Kaswâ était devenue têtue. Le Prophète () leur dit :

 

"Al-Kaswâ n'est pas devenue têtue, car cela ne fait pas partie de son caractère, elle a été arrêtée par Celui qui a retenu l'Eléphant". Puis, il dit : "Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, s'ils me demandent quoique ce soit sur les choses sacrées de Dieu, je l'accepterai".

 

Ensuite, il ordonna la chamelle de se lever et elle s'exécuta de sitôt [Fat'houl-Bâri : 5/388].

 

Ce récit fut rapporté uniquement par Al-Boukhâri.

 

Al-Boukhâri et Mouslim rapportèrent que le jour de la conquête de Makka, le Messager de Dieu () dit :

 

"Certes, Dieu défendit l'Eléphant d'entrer à Makka, Il a accordé à Son Messager et aux croyants la permission d'y entrer. En fait sa sacralité est désormais retourné comme elle

 

l'était hier. Ainsi, que ceux qui sont présents informent ceux qui sont absents"

 

[Fat'houl-Bâri : 1/248, Mouslim : 2/982]

 

Ainsi prend fin l'exégèse de la sourate de l'Eléphant (Al-Fîl), louange et gratitude à Dieu.

Le Veillard et la Kaa'Ba

Publié le 06/10/2013 à 17:55 par leylaloukoum Tags : homme chez fond sourire soi voyage
Le Veillard et la Kaa'Ba

Le Veillard et la Kaa'Ba

 

Un Imam était parti avec un groupe de suisses de Zurich au Hajj et, en revenant, un vieil homme, égyptien d’origine, qui faisait donc partie du groupe, lui a confié un secret. 

Il lui a raconté que lorsqu’il accomplissait le dernier Tawaf (tour) de la Ka’ba, avant d’achever « le 5ème pilier de l’islam » et rentrer chez soi, il y avait sur place énormément de pèlerins qui se bousculaient sauvagement et les plus faibles étaient en général rejetés automatiquement en périphérie du cercle de tawaf. 

 

Le vieil homme était vraiment triste d’être venu de si loin, d’avoir endurer tant de souffrances sous la chaleur saoudienne, de fatigue durant le voyage, pour arriver jusqu’à cet endroit saint et béni qu’est la Mecque et d’en repartir sans même avoir embrassé la pierre noire. 

De plus l’imam en question, qui était le responsable du groupe leur avait formellement interdit de s’approcher de l’édifice sacré en raison de la foule et des risques de piétinements mortels. 

 

Alors, dans un geste d’humilité, il a levé les mains au ciel, et s’est mis à faire des doua’s du fond du cœur, en disant textuellement :

 

« Ya Allah, a’ radhen enta » =

Ô Allah, tu es satisfait toi ?

Ô Allah es tu satisfait ?

(que je rentre sans l’avoir embrassée ?)",

et il répétait cela plusieurs fois,

les larmes aux yeux et les mains tremblantes au ciel… 

 

Alors qu’il se trouvait dans ce même état, un groupe de pèlerins turcs, bien solides et costauds, surgirent de derrière lui soudainement, et se frayèrent, de force, un passage direct sur la ka’ba. Ils ont quasiment « transpercé » la foule avec détermination, et comme il se trouvait juste devant eux, soubhanAllah il a été transporté, sans trop savoir de quelle façon, exactement devant la pierre noire. Là, le militaire chargé de la sécurité, étonné de voir une personne âgée à cet endroit, par un élan de gentillesse et de compassion, à repoussé tout les gens qui s’empressaient autour de lui, de façon à ce qu’il puisse bien profiter de cet instant magique. 

 

Ne sachant que dire, complètement déboussolé,

dépassé par les évènements, chargé d’émotions,

il se mit a embrasser la pierre noire avec joie,

pendant un long moment jusqu’à ce qu’il soit « rassasié »

et là, avec un beau sourire,

le militaire lui dit en arabe : 

 

« A’radhen enta » - Es tu satisfait ? 

 

Puis il se mit à pleurer ...

puis dit : 

ALHAMDOULILLAH SOUBHANALLAH 

AMINE 

Magnifique histoire de Sabeeth et de la pomme

Publié le 06/10/2013 à 17:27 par leylaloukoum Tags : background bonne moi homme histoire dieu fille jardin islam
Magnifique histoire de Sabeeth et de la pomme
L'histoire de Sabeeth



Au 1er siècle de l'hégire dans la ville de Koufah, dans une de ses rues, un homme nommé Sabeth marche sous un soleil brûlant en plein midi. Il arrive dans un jardin et voit une pomme tombée à terre. Il la ramasse, et en mange la moitié. Puis il se rappelle qu'il n'a pas le droit de faire cela, et se blâme d'avoir mangé la moitié de cette pomme. A ce moment survient le jardinier, et Sabeth lui dit : 

 " Je vous demande pardon, pour la moitié que j'ai mangé ; tenez, je vous rends ce qui reste de la pomme. " 

Le jardinier dit : " Je ne suis pas le propriétaire du jardin, et je n'ai pas le pouvoir de vous accorder le pardon. " 

" Qui est le propriétaire alors ? " demanda Sabeth 

Le jardinier lui montre sa maison. Sabeth va le voir et lui raconte ce qui s'est passé. 

Le propriétaire dit : " Je vous pardonne à une seule condition. Si vous l'acceptez vous êtes pardonné, sinon vous me rendrez des comptes au jour du jugement dernier devant Celui qui veille tout le temps et qui n'oublie rien. " 

Sabeth se met à trembler de tout son corps, de peur que la condition ne soit trop dure. 



" Quelle est cette condition ? " Demanda t-il. - " Je veux vous donner ma fille en mariage." Répondit le propriétaire. 

" Est ce là une condition ? C'est plutôt un prix de mérite et une récompense d'encouragement. " 

Mais le propriétaire du jardin poursuit aussitôt : " Je vais vous décrire ma fille : Elle est aveugle ; sourde ; muette ; handicapé. " " Elle ne peut ni entendre " " Ni parler " " Ni voir " "Ni marcher " " Si vous la prenez pour épouse, je vous pardonne, sans cela vous ne pouvez bénéficier de mon pardon. " 


Sabeth réfléchit longuement, la tête baissée. Puis dit : " Je l'épouserai. Et maintenant pardonnez moi. Je la servirai devant Dieu Tout Puissant. " 

Le propriétaire fait venir deux compagnons du Prophète pour être les témoins du mariage. Puis arrive le jour du mariage. Le père de la fille dit : " Je vous ai préparé une chambre dans ma maison. " 

Ensuite il introduit sa fille dans la chambre et Sabeth entre a son tour. Et il la voit assise, il lui adresse le salut conformément aux préceptes de l'Islam. 

Son père avait dit qu'elle était aveugle, muette, sourde, et handicapé. Or elle répond à son salut, puis se lève, et lui serre la main. Il constate alors qu'elle n'est ni aveugle, ni sourde, ni muette, ni handicapé. 

Il lui dit : " Expliquez moi ! Je ne trouve rien en vous de ce que votre père m'avait raconté." 

Elle lui répond : " Mon père ne vous a pas menti : " 

" Il a dit que je ne voyais pas, et effectivement, je suis aveugle à tout ce qui puisse provoquer la colère de Dieu Tout Puissant. " 


[Et dis aux croyantes de baisser leurs regards [...]]

( Sourate 24. verset 31) 

" Il vous a dit également que j'étais sourde et effectivement ; mes oreilles n'ont jamais entendu une médisance, ni une diffamation, ni une frivolité, ni une futilité. " 

[Ceux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu'ils passent auprès d'une frivolité, s'en écartent noblement]

( Sourate25. verset 72) 

" Il vous à dit que j'étais muette et effectivement ; Je n'ai jamais prononcé une parole susceptible de susciter la colère de Dieu. Je suis muette à tout ce qui peut me divertir de ma vocation de Dieu. " 

[Ô vous qui croyez! Craignez Allah et parlez avec droiture. afin qu'Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite.]

( Sourate 33. verset 70-71) 

Il vous a dit que j'étais handicapé et effectivement ; Je ne fréquente aucun lieu qui ne donne pas satisfaction à Dieu. Je vais seulement à la mosquée et accomplir de bonnes oeuvres." "

Mon père n'a pas menti mais a bien dit la vérité. " 

Sabeth la regarde alors, et la trouve d'une beauté éblouissante. 

Savez-vous quel fils Dieu leur a donné ? Il a donné naissance au grand imam, Abou hannifa. 



La bonne terre fournit

une bonne récolte

par la permission de Dieu,

et la terre ingrate

ne donne que peu de récolte

 

Cet exemple montre

que l'Islam ne court pasaprès les apparences

et la tromperie,

mais s'attache aux valeurs,

aux idéaux et à la moralité.

LE PLUS BEL AMOUR , C'EST ....

Publié le 26/07/2013 à 23:00 par leylaloukoum Tags : amour
LE PLUS BEL AMOUR , C'EST ....

LE PLUS BEL AMOUR 

C'EST QUAND TU TROUVES

LA PERSONNE 

QUI FAIT AUGMENTER

TA FOI ET 

QUI TE REND DAVANTAGE PIEUX.

CETTE PERSONNE T'AIDERA ET 

TE SOUTIENDRA ICI SUR TERRE, 

PARCE QU'ELLE VEUT TE

RETROUVER AU PARADIS.

JE NE SUIS JAMAIS SEUL (E)

Publié le 26/07/2013 à 22:57 par leylaloukoum
JE NE SUIS JAMAIS SEUL (E)

ET TOI EST-TU SEUL (E) ? 


DERNIERS ARTICLES :
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux
    Au Nom d'Allah Le Tout Miséricordieux, Le Trés miséricordieux Je demande à Allahou Tâala, gloire et pureté à LUI, par Ses plus Beaux Noms et Ses plus sublimes attri
Assalam aleykoum , shalom, salut, welcome
.
En suivant le lien rouge VOIR LA MECQUE EN DIRECT 7/7jrs
   EN DIRECT :   http://www.kure.tv/kure-tv-mekke/Canli-yayin-izle/65/   Assalam aleykoum frères et soeurs d'Islam  INSALLAH je demande à ALLAHOU TÂALA  de nous accordez
Assalam aleykoum wa rahmatoullahi
   Salam alaykoum wa rahmatoullahi wa barakatuhu mes frères et soeurs,  Sourates Al-Fâtiha, Al-Ikhlas, Al-Falaq, An-Nâs par Fisabi   Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieu
Statistiques des visiteurs de mon blog
A PARTIR DU 11 JUILLET 2013
forum